Caroline BONIS

Caroline

Formée dans un premier temps aux ateliers de la Comédie de Saint-Étienne puis en classe de formation de niveau supérieur dans cette même grande école,  Caroline rejoint la capitale pour compléter sa formation au Studio Alain de Bock pendant 3 ans en classe de formation professionnelle du comédien.
Elle travaille pendant toutes ses formations avec différents metteurs en scène tels qu’Arlette Allain,  André Tardy,  Gaëlle Boghossian,  Vincent Dussart,  Sophie Lannefranque...

Au cours de ses apprentissages, elle travaille également le chant, la comédia del arte,  le jeu du masque balinais,  le théâtre Elisabethain, la danse contemporaine... A cela s'ajoute divers stages de perfectionnement : acrobaties,  yoga , clowns ...

A sa sortie de l'école , elle joue sous la direction de Paulo Corréia  (Théâtre National de Nice), Marie- Christine Bras (Cie Ithérée - Grenoble), Christelle Garoutte (Cie Elemiah - Paris)...

Elle participe parallèlement à divers tournages et prête sa voix en doublage et voix off pour des publicités.
Elle met en scène  et  joue  dans  des spectacles professionnels depuis 2005  et  dispense  des  ateliers  théâtre  depuis  plus  de  5ans (enfants, adolescents et adultes).

Aurélie MASSELOT

Aurélie 3

Aurélie Masselot est comédienne professionnelle depuis 2001 et animatrice d’atelier théâtre depuis 2008. Nourrie de rencontres et d’expériences dans la danse, le théâtre de rue et le théâtre de texte, elle explore le théâtre afin de le mêler à différents langages artistiques.
Formée au cours Florent puis dans diverses compagnies de théâtre en rue et en salle (Les Trottoirs du Hasard, Le Théâtre du Vertige, Le Théâtre de la Poursuite…), elle joue ici et ailleurs du théâtre dansé ou de textes.…(Pierre Kroepflen, François Carré, Marguerite Duras, Pascale Petit…).

Aujourd'hui, le plaisir de transmettre l'amène à animer des ateliers auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes. La qualité du jeu d'acteur et le plaisir du faire-ensemble sont au centre de ses missions pédagogiques.

 Sylvette LE NEVÉ

Sylvette

En 2005,  Sylvette Le Nevé rencontre Francis Huster et devient son assistante  sur la tournée européenne des « Mémoires d'un tricheur »  de Sacha Guitry (mise en scène : F.Huster). Elle   collabore  ensuite,  en 2008, à   la création de « Waterloo » (d'après Victor Hugo) au théâtre de la Gaité Montparnasse (mise en scène : F.Huster). En 2009, elle est encore assistante à la mise en scène de la création de la trilogie « César, Fanny, Marius » de Marcel Pagnol au Théâtre Antoine (mise en scène : F.Huster), puis assistante et comédienne (Mme Escartefigue) sur la tournée européenne de cette trilogie. Elle assiste de nouveau F.Huster dans la mise en scène de «  La guerre de Troie n'aura pas lieu » de Jean Giraudoux (Troupe de France - tournée des festivals d'été 2013).

De 1999 à 2012, Sylvette Le Nevé travaille pour des compagnies régionales, en tant qu'assistante : « La Contrebasse » de Patrick Süskind (Théâtre de la lune rouge, mise en scène : J-C.Chedotal) - « La résistible ascension » d'Arturo Rui - (Cie de l’Embarcadère, mise en scène :  J-C.Chedotal) - « Cabaret Brecht » (Cie de l’Embarcadère, mise en scène : J-C.Chedotal) - « Le roi se meurt » d' Eugène Ionesco (Théâtre de l'Echange, mise en scène : E.Vandelet) - « L'affaire de la rue de Lourcine» d'Eugène Labiche et « Les Boulingrins » de Georges Courteline (Théâtre de l'Echange, mise en scène : E.Vandelet). 

De 2004 à 2011, Sylvette Le Nevé réalise également la mise en scène de spectacles au sein du «Théatre en Mouvement-té » : « L'histoire des ours panda racontée..» de Matéi Visniec,  « Les chants de l'aube » de Rainer Maria Rilke...

Comédienne dans « Pylône - Tennessee » et dans « La Médée, fureur et fracas » (Chto Cie - mise en scène : J.Monamy), Sylvette Le Nevé travaille aussi pour le cinéma et la télévision : « Nos meilleurs vacances », de Philippe Lelouch (2011), « Les grandes marées » de Mathias Pardo (2012), « Crime d'état »  de Pierre Aknine (2013), « Rouge sang »  de Xavier Durringer (2014), « Rappelle-toi »  de Xavier Durringer (2016),  « Chouquette » de Patrick Godeau (2016), « Julie Lescaut » série TV d'Alexis Lecaye, ...


Maria Maï MATRAT

En 2006, après un long parcours professionnel dans le milieu industriel de la région lyonnaise, Maria met un pied au théâtre, au coursd’Isabelle Paquet à « l’Imprimerie » de Rive de Gier. C'est alors une évidence pour elle et elle décide de changer de sphère.

En 2007, elle intègre le Conservatoire d'Art Dramatique de l'Iris à Villeurbanne. En parallèle, initié au clown par Mathilde Vittorelli-Miranda (Théâtre Bulle), elle n’aura de cesse de se former à cet art. Elle apprendra auprès d'Heinzi Lorenzen (Le clown Fritz), Jean-Luc Bocs (Le Voyageur Debout), Nikolas Martin (Cie Inko’Nito) et au Hangar des Mines avec Christophe Thellier, Emmanuel Sembely et Christine Rossignol. 

En 2010, avec Priscilla Monchalin elle donne naissance à Slow Clown, pour lequel elle retrouve Mathilde Vittorelli-Miranda en compagne d’écriture. Cette commande pour le Théâtre de l'Imprimerie de Rive-de-Gier sera jouée en France et en Slovaquie. 

En 2013, Maria s’installe à Lorient. IElle rejoint alors l'association Rêve de Clown pour intervenir en tant que clown hospitalier dans la région Lorientaise.
Il lui démange de reprendre son spectacle. De sa rencontre avec Julie Bernard naît un petit frère à Slow Clown : Slow Clown UN VOYAGE, au sein de la Compagnie Des Rires dans la Cuisine. Dans le même temps, elle réalise son désir de transmettre à son tour l’art du clown à travers la mise en place d’ateliers pour adultes et enfants à Lorient.

A ce jour elle continue une création en solo qui lui tient à cœur depuis longtemps : « Fleur de sel ».