C'EST FOU COMME LA NUIT TOMBE DE PLUS EN PLUS VITE

(4 pièces de Matei VISNIEC)

Visniec2


1/ Du pain plein les poches

L'homme  à la canne et l'homme au chapeau scrutent le fond d'un puits : il leur semble avoir entendu les aboiements d'un gros chien... Ils font tous leurs efforts pour imaginer comment lui venir en aide. Car il faut le sauver, n'est-ce-pas ?...N'est-ce-pas ?!!... Demain, sûrement...

Visniec_pain

avec : J-F.Herry et J.Joubel
mise en scène et lumières : Y.Grouazel
création sonore : 
N.Bazoges


2/ 
Pense que tu es Dieu

Sur le toit d'un immeuble, deux hommes se rencontrent autour d'une initiation cruelle et ambiguë... Petit film glauque d'une transmission trébuchant sur des sentiments bien humains.

Visniec_dieu

avec : G.Jacob et J-F.Herry
mise en scène et lumières : Y.Grouazel
création sonore :
N.Bazoges

 
3/ Attendez que la canicule passe

Patiente, tendre et sûre de son fait, une femme attend qu'on l'autorise, elle et son enfant, à passer la frontière... La puissance tranquille de la poésie à l'oeuvre...

Visniec_canicule

avec : A.Delpoux, G.Jacob et J.Joubel
mise en scène et lumières : Y.Grouazel
création sonore : N.Bazoges


4/ La machine à payer l'addition

C'est une mécanique à 5 têtes et 10 bras qui pourrait vous inquiéter lorsque vous finirez de déjeuner en brasserie...  Dieu merci, il y a tant de brasseries et tant de serveuses aussi... Mais vient toujours le moment de payer...

Visniec_addition

avec : A.Delpoux, B.Deville-Hubert, S.Guégan, A.Pencalet et M-L.Paugam
mise en scène et lumières : Y.Grouazel
création sonore :
 N.Bazoges

NOTE D'INTENTION

Ces quatre courtes pièces mettent en valeur l'onirisme et l'étrangeté. L'incommunicabilité et la poésie. Matei Visniec n'y définit que très peu les indications de lieux, de temps et d'identités. Cette volonté de l'auteur offre au lecteur une approche très libre. Pour le comédien, le passage des mots à l'espace de la scène est alors ouvert et réjouissant. Le scénographe laisse aux textes leur place, dépouillée et éloignée de toute forme de réalisme.

L'AUTEUR

MNé en Roumanie en 1956, poète, auteur dramatique, journaliste, Matei Visniec, sous le pouvoir de Ceausescu, découvre très vite dans la littérature un espace de liberté. Nourri de Kafka, Dostoîevski, Camus, Beckett, Ionesco... il aime les surréalistes, les dadaîstes, le théâtre de l'absurde, la poésie onirique et même le théâtre réaliste anglo-saxon ; bref, tout sauf le réalisme socialiste.

Il joue un rôle important au sein de cette génération des années 80 qui bouleverse le paysage poétique et littéraire roumain de l'époque.

Matei Visniec croit en la résistance culturelle et en la capacité de la littérature à démolir le totalitarisme.

 A partir de 1977, il se lance dans l'écriture de pièces de théâtre qui, si elles circulent abondamment dans les milieux littéraires, restent interdites à la scène.

Il quitte  la Roumanie pour la France  en 1987, demande l'asile politique et est naturalisé français en 1993.  Après une thèse à l'Ecole des hautes études en sciences sociales sur la résistance culturelle dans les pays de l'Europe de l'Est, il travaille  comme journaliste à la BBC, puis pour Radio France Internationale. Et c'est en français qu'il écrira dorénavant ses pièces de théâtre.

Il devient l'un des auteurs les plus joués, à l'affiche dans de nombreux pays et la Roumanie le redécouvre après la chute du régime communiste et la disparition de Ceaucescu.

Le théâtre de Matei Visniec est celui de l'humain et de son époque, de leurs dysfonctionnements quotidiens.

De son  humour fait d'absurde et de fantastique, il dépeint les contradictions de la société contemporaine, le malaise des civilisations, la crise des idéaux.