Théâtre amateurLe Théâtre Amateur se porte bien. Il constitue, dans le foyer du monde théâtral, la forme la plus solide des disciplines de l'expression scénique. En France, le théâtre amateur regroupe environ quatre mille troupes et/ou associations, lesquelles organisent environ quinze mille manifestations par an, attirant plus de deux millions de spectateurs et participants.

Au XIIème siècle, les pièces présentées en latin, à l'Université de Paris, sont interprétées par des étudiants, dans un esprit totalement amateur.
Amateurs sont aussi ceux du Parlement de Paris qui, à la même époque, donnent des spectacles satiriques.
Rabelais à Montpellier, MontaIgne à Bordeaux, restent dans le cadre de l'amateurisme.
Amateurs encore ces comédiens venus par centaine des populations religieuses et laïques, et qui traversant les siècles, se produisent sur les parvis des églises.
C'est le roi Henri II (1519-1559) qui, en recevant à sa cour des collégiens pour une première représentation en langue française, ouvre la voie de l'amateurisme vers le professionalisme.

Aujourd'hui, on appelle "Théâtre Amateur" tout théâtre qui ne vit pas, de façon matérielle, de la pratique de cet Art.